Introduction

Publié le 12-04-2015

Nimrod Club d'Argenteau

Document collectif synthétisé par J.M. GIFFROY

Vous n'êtes pas chasseur ou vous êtes chasseur.

Vous avez décidé de "dresser" votre chien.

Félicitations! Excellente idée!

Pourquoi dresser son chien?

Pour plusieurs raisons.

La première partie du dressage consiste plutôt en une éducation. En effet, on apprend au chien à se conduire en bon animal de compagnie: il marche au côtés de son maitre sans tirer, il revient quand on l'appelle etc. Le but est donc d'assurer une maitrise de l'animal afin que le maitre et le chien vivent dans un certain confort et une certaine sécurité.

Dans une deuxième partie, on installe les apprentissages correspondants au travail auquel on destine le chien ou à la fonction pour laquelle le chien a été sélectionné génétiquement; dans le cas qui nous occupe, il s'agit principalement du rapport (travail "après le coup de fusil").

Dans cette deuxième partie, il faut voir deux avantages. Pour ceux qui vont concrètement travailler avec leur chien (les chasseurs), les apprentissages ont une fonction évidente.

Pour les autres (non chasseurs) dont les chiens n'ont sans doute pas l'occasion de pratiquer ce qu'ils ont appris, l'utilité de cette deuxième partie paraîtra relative et limitée.

Il n'en est rien.

En effet, le fait d'apprendre les comportements (n'importe lesquels) à son chient affermit de manière forte la relation entre l'animal et son maitre.

Si le chien appartient à une race de chasse, il est morphologiquement et psychologiquement plus adapté à apprendre le travail du chien de chasse, par exemple, la recherche du gibier mort, le rapport etc. Cependant, à la limite, n'importe quel comportement ferait l'affaire, le plus important étant de faire travailler le chien.

Les principaux comportements que le chien apprend au cours du dressage sont exposés dans les articles qui suivent. Pour chacun d'entre eux, on détaillera:

1. La description du comportement, c'est-à-dire, quelle est la manière idéale de l'effectuer.

2. L'ordre correspondant; il peut être donné par la voix et/ou par le geste ou encore au moyen d'un sifflet.

3. L'apprentissage, ce qui veut dire les moyens, les procédés, voire les recettes qui permettent d'installer ce comportement nouveau chez le chien et, éventuellement, les étapes intermédiaires.

4. Les usages de cet apprentissages, c'est-à-dire sa raison d'être dans la vie quotidienne et/ou en action de chasse ou comme étape pour un apprentissage ultérieur.

5. Si le comportement figure au programme des épreuves visant à l'obtention d'un brevet reconnu par l'U.R.C.S.H., les directives officielles le concernant.

La première partie de ces articles rassemble les apprentissages que doit effectuer un chien de chasse pour travailler après le coup de fusil (fonction typique des retrievers); ces comportements, de plus, constituent le sujet des épreuves du brevet de dressage.

Ouverture du site

Depuis plus de trente ans, le club de Nimrod d'Argenteau partage avec ses membres la passion pour le dressage du chien. Cette passion, nous nous faisons un devoir de la transmettre à nos contemporains mais également aux générations futures. C'est pourquoi il nous a semblé important de rejoindre l'ère du numérique avec la création de ce site.
Bienvenue à tous!

311164 visites.